Les tendances du salon MPV 2016

iBeacon, réalité virtuelle ou augmentée, magasin connecté, puces RFID… Le retail est de plus en plus innovant afin de capter le shopper zappeur et rendre son expérience consommateur attractive.

Mais que pensent réellement les shoppers de ces innovations ? 

Le Popai, association regroupant les annonceurs et autres acteurs de la publicité sur le lieu de vente, a publié et présenté lors du salon du marketing point de vente son cahier des tendances en matière de retail.


3 points d’évaluation recueillis grâce à la data des réseaux sociaux ont été pris en compte pour réaliser cette étude : l’expérience, l’information & l’usage

methodoChaque hashtag  reprenant une tendance générique (et non spécifique à une marque) a été scruté et détaillé pour en ressortir : une analyse big data, un comptage des indicateurs (posts, likes, lectures, commentaires…) et une évaluation des commentaires (positif/négatif).


 

connectedstore#connected store.  Particulièrement médiatisé, le magasin connecté englobe des niveaux bien différents : de la pose d’écrans connectés jusqu’à la forme la plus élaborée de cross-canal. La boutique connecté est avant tout pour le shopper une expérience, il n’y va pas forcément pour acheter mais pour se divertir. La digitalisation se révèle surtout avantageuse lorsqu’on a de petites surfaces de vente (Sephora Flash) car peu de références sont disponibles en magasin et les dispositifs permettent l’achat qui devient ludique. Le connected store présente un bel avenir devant lui mais doit encore se développer en termes d’usages pour le shopper afin d’apporter une réelle valeur ajoutée à l’enseigne. 


augmented reality

#augmented reality. Surtout utilisée pour des événements éphémères, la réalité virtuelle ou augmentée offre des retombées médiatiques évidentes en créant le buzz. Le grand public présente beaucoup d’engouement pour ce dispositif qui doit être considéré comme un nouveau média. Elle permet d’amuser le shopper, de susciter sa curiosité et de valoriser sa marque. Mais pour être efficace, la réalité virtuelle   demande donc un véritable investissement financier. La technologie, seulement divertissante pour le shopper, n’est pas encore au point pour permettre aux marques une réelle valeur ajoutée. Elle gagne à se développer notamment dans son rôle d’apport d’information et de facilitateur d’usage du parcours shopping.


ibeacon#iBeacon. Une technologie idéale pour suivre et connaître le shopper au plus près, la marque est dans la poche du consommateur. Mais le shopper reste réticent car il exprime avant tout le rejet de l’intrusion dans sa vie privée. Alternative appréciable au coupon , tout l’enjeu est d’amener le client à installer cette énième application… L’intérêt du iBeacon est sa génération de data assez précise. Un avantage qui apporte de l’information personnalisée au shopper et permet d’anticiper les rythmes de consommation.  Cette technologie est prometteuse, buzz sur les réseaux sociaux mais avis partagés des internautes, l’iBeacon doit prouver une valeur ajoutée significative pour le shopper et ceci dans le respect de ses données pour perdurer.


#click&collect. Service phare clickandcollectedu web to store, plébiscité par les shoppers pour sa praticité, il sait capter l’attention des consommateurs zappeurs en apportant de la fluidité à son parcours d’achat. Il offre l’opportunité de transformer une simple réception en un moment de plaisir et d’offrir de l’affectif pour la marque. Ce système, déjà adopté par les shoppers, donne aux enseignes une autre façon de faire venir le client en point de vente et de créer du trafic. Le click&collect n’a pas fini de surprendre, de nouveaux services se greffent à son usage pour permettre de prendre en compte plus finement le parcours du shopper.


scanette
#scanette. Ce petit objet connecté permettant de scanner le code-barres et de l’ajouter à sa liste de courses, se répand doucement au domicile des shoppers grâce à l’émergence de la domotique. Encore peu adoptée et étant aux premiers stades de développement, les shoppers restent sceptiques sur son utilité. Pourtant celle-ci répond à un vrai besoin de réapprovisionnement des achats rudimentaires en les rendant moins contraignants puisque automatisant leur commande sans se déplacer.


Source : Le cahier des tendances du salon MPV 2016 – Pollenconsulting

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s