Une marque à croquer … et à boire

Michel_et_augustin_2 Michel & Augustin … drôle de nom pour une marque. Nous avons donc décidé d’en savoir un peu plus sur eux et avons eu le plaisir d’interviewer Augustin … sans Michel malheureusement.

Mais n’ayez crainte, vous n’allez pas perdre une miette de cette interview car nous avons réuni tous les ingrédients pour la rendre ‘craquante’…

 

 

 

 

 

 

 

Proust 

En bonus – n’oubliez pas de consulter le Questionnaire de Proust dans lequel il a accepté de se dévoiler …

  • Votre success story est aujourd’hui racontée dans de nombreuses revues marketing … Quelle est donc votre recette ?

Faire ce qui nous plaît – il s’agit d’une démarche très intuitive et très personnelle – assez égocentrique en réalité … nous nous sentons assez loin du marketing … Faire sourire en faisant ce qui nous fait plaisir est pour ainsi dire notre philosophie.

  • On compare souvent votre histoire à celle de ‘Ben & Jerry’ – cela vous agace t-il ou au contraire êtes vous flatté ?

Cela ne me dérange aucunement. J’ai d’ailleurs rencontré Ben & Jerry aux USA lorsque j’étais adolescent et j’avoue que leur histoire m’a inspirée … Le concept de base entre Ben & Jerry et Michel & Augustin est certes similaire mais cela s’arrête là : je vis ce concept aujourd’hui, en France, 30 ans après – sans chercher à me calquer sur Ben & Jerry. Quand on relit l’histoire de Michel & Augustin on y trouve de la cohérence mais cette cohérence n’a pas été anticipée. Nous nous sommes lancé dans l’édition d’un guide des boulangeries de Paris afin de donner des clés de compréhension du pain aux parisiens par de la pédagogie – avec un gros travail de contenu car nous avons visité plus de 1263 boulangeries. Et puis nous nous sommes lancés dans cette aventure …

  • Toujours dans le registre ‘identité’ et ‘confusion’ – vous présentez des ‘similitudes avec les Smoothies Innocent – qu’en pensez-vous ?

Au début de notre projet, j’ai pour le moins été découragé de découvrir que mes idées avaient en quelque sorte déjà été mises en œuvre par Innocent. Nous partageons ce même état d’esprit souriant avec Innocent mais Michel & Augustin incarne une marque à part entière et il existe plusieurs différences dans la manière de vivre notre concept et d’aller à la rencontre de nos consommateurs.

  • Innocent ajoute en effet un discours ‘développement durable’ à sa marque. Votre discours permettrait d’ailleurs presque de penser que vos biscuits sont ‘Bio’…

On a l’objectif de faire les produits les plus sains possibles – mais nous sommes contre tout discours moralisateur ou gourou de la santé en ventant de fausses vertus nutritives. Nous souhaitons au contraire déculpabiliser l’acte de manger – nous avons d’ailleurs été contraints par la distribution de rajouter les calories sur nos emballages.

Pour ce qui est du bio, peut-être y viendrons nous …

  • Le packaging de vos biscuits a été votre premier support promotionnel et l’un des éléments clés de votre succès : rares sont les packagings où les marques disent ‘Bonjour’ et invitent les consommateurs à leur rendre visite … Pourtant, vous souhaitez ‘revisiter’ vos packagings pour les rendre ‘un peu moins enfantins’ – n’est-ce pas un peu risqué ?

Je pense que ce qui plaît, c’est la qualité des produits – plutôt sains – gourmands –mais aussi une aventure humaine vraie et rigolote.

Nous souhaitons vivre une aventure populaire – destinée aux 7 à 77 ans – aujourd’hui nous avons ressenti le besoin d’évoluer – nous avons donc opté pour un univers plus épuré, plus chic mais toujours populaire.

  • Votre marque génère beaucoup de buzz – est-ce le résultat d’une stratégie réfléchie ou tout simplement votre créativité et votre audace qui en sont à l’origine ?

Nous n’avons pas de plan stratégie à l’année. Nos actions sont le fruit de beaucoup de créativité improvisée à la dernière minute, notre objectif est de nous amuser comme par exemple rebaptiser une station de métro …

  • Brand-Stretching : vous ne faites pas que des biscuits mais également des ‘vaches à boire’ et des ‘vaches givrées’… n’avez-vous pas peur de trop vous disperser ?

Nos démarches sont intuitives et personnelles et nous les partageons avec le consommateur à la bananeraie !

Nous venons d’ailleurs de sortir une 4ème gamme de produit : un Smoothie d’un nouveau genre – Un fruit mixé.

  • Votre structure grandit – est-ce un handicap pour conserver ce relationnel avec vos consommateurs ?

On veut en faire une aventure forte dans le paysage alimentaire en France – devenir une marque populaire et massivement distribuée.

La marque et son aventure sont un succès – et toute structure qui souhaiterait nous aider à grandir n’a pas intérêt à la toucher sans en conserver l’esprit et l’histoire.

  • Quelle est votre définition de la promotion ?

Nous avons une conception qualitative de la promotion que nous envisageons comme un moyen ludique de faire partager notre aventure et découvrir nos produits au plus grand nombre : nous l’avons d’ailleurs démontré en faisant Michel et moi même une tournée d’échantillonnage – déguisés en vache- dans toute la France du 16 Juin au 1er Juillet dernier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s