Pouvoir d'achat, Médicaments … il se M.E.L de tout!

La campagne de publicité des magasins Leclerc dénonçant le monopole des pharmaciens et diffusée depuis le week-end dernier sur M6 et TF1 malgré l’avis négatif du bureau de vérification de la publicité et ne cesse d’alimenter les discussions, voire même les polémiques ces derniers jours!

La riposte des pharmaciens ne s’est en effet pas faite attendre bien longtemps :

http://www.dailymotion.com/swf/x51fwb&v3=1&related=1M.E.L a t-il soulevé un tabou? Ce fervent défenseur du pouvoir d’achat s’est-il lancé dans ce combat dans un but médiatique ou dans le réel intérêt du consommateur? Affaire à suivre …

3 commentaires

  • Le corporatisme à la française a de l’avenir !! Pas un adepte à 100% de M.E.L., j’ai quand même voulu tester par moi-même l’espace commercial d’une pharmacie. Alors que constate-t-on ? Avant d’arriver au guichet, nous devons passer devant un nombre important de gondoles, de produits mis en avant, de promotions et parfois même de démonstratrices. 1er constat : les pharmacies savent utiliser l’ensemble des technique de promotions de la grande distribution. Puis, quel est le choix ? des couches, du dentifrice, des brosses à dents, des préservatifs vibrants ou non avec gels associés, des confiseries, des pansements, des aliments basses calories (repas, gâteaux, boissons), des tisanes, des crèmes de jour, de nuit, lendemain de fêtes… 2ème constat : tout cela on le trouve déjà en hypermarchés Et le conseil alors ? Pour acheter de l’aspirine, je l’ai fait dans 3 pharmacies, on ne m’a jamais demandé si j’étais allergique. 3eme constat : aspirine et préservatif : même combat, c’est en vente libre. Conclusion : MEL a raison.

    J'aime

  • Corporatisme sclérosant

    Si il s’agit vraiment de sécurité et de protection sanitaire envers le consommateur, comment les pharmaciens français expliquent-ils qu’il n’y a pas plus d’intoxications médicamenteuses induites par les médicaments OTC en Grande-Bretagne, au Canada ou aux Etats-Unis ? Pour garder un monopole de distribution, certains réseaux sont prêts à tout. Préparez-vous : Les prochains à défendre l’indéfendable seront les Caisses d’Epargne avec le livret A…

    J'aime

  • En réponse aux constats relevés par Léo, il semblerait plutôt que ce soient les industriels & les laboratoires pharmaceutiques qui courtisent les pharmacies pour y distribuer à grand renfort de frontons et autres : couches, dentifrices, préservatifs… de façon à valoriser leur image de marque et s’offrir un créneau de distribution perçu comme plus sûr et de meilleure qualité par les consommateurs. D’autre part, même si le conseil donné en pharmacie peut parfois faire défaut, faut-il pour autant augmenter le risque de mettre à la portée de toutes les mains des aspirines aux effets secondaires pouvant être dangereux ? En tant que « commerce » de proximité, les pharmaciens apprennent à connaître le traitement habituel de leur client et peuvent ainsi leur vendre les médicaments appropriés => avez-vous une caissière « attitrée » ?…je ne pense pas, en revanche vous avez sans doute un pharmacien habituel?! Enfin, à l’heure où l’ouverture dominicale des grandes surfaces cause une vive polémique, si les hypermarchés vendent des médicaments, pourront-ils assurer les gardes dominicales comme les pharmacies ?… conclusion : à chacun son métier

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s