Consommateur – Pouvoir d'achat et Médiatisation

Affiche_leclerc_2 Leclerc s’affiche comme le fervent défenseur du consommateur et de son pouvoir d’achat avec sa dernière publicité et menace de dé-référencement 6 marques populaires dans le panier de la ménagère :

– la Vache qui rit (Bel)

– le produit d’entretien Ajax (Colgate)

– des crèmes anti-rides Hydra Energic et DNAge (L’Oréal et Nivea)

– le sirop Pulco (Orangina)

– et des cakes Brownie (Brossard)

L’argument de Leclerc ? Les tarifs de ces produits auraient augmenté de 18.29% à 20.63% entre Août 2007 et Janvier 2008. La menace de retrait des linéaires serait mise à exécution dès le 1er Février prochain – ce qui ne manquera pas d’apporter du piment aux négociations …

Cette médiatisation autour de la hausse des prix ne fait que semer le trouble dans l’esprit des consommateurs qui ont une vision pessimiste de leur pouvoir d’achat : selon les dernières statistiques du Baromètre Grande Conso de LSA 54% des consommateurs estiment que le pouvoir d’achat diminuera en 2008.

Dans ce contexte, le rôle de la promotion est :

– de rétablir la confiance marque – consommateur

– et de permettre aux marques et au enseignes de trouver un terrain d’entente dans leurs négociation

Pour poursuivre la discussion, consulter ‘La réplique des marques à Leclerc’, article paru dans Ouest France.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s